"La migliore in campo era senza dubbio la Rosina di Antoinette Dennefeld, giovane mezzosoprano francese dal bel timbro caldo e ambrato, emissione morbida e omogenea, registro acuto potente e sicuro, agilità ben snocciolate e persino un buon trillo."

www.gbopera.it, Nicola Lischi, 08/07/2015

"...mais surtout la maturité vocale et la présence scénique inégalée de l’espiègle mezzo-soprano Antoinette Dennefeld, irrésistible dans l’air de la “curieuse” impénitente de Louise de Pontcourlay."

La Lettre du Musicien, Clément Rochefort, 18/06/2015

"...Antoinette ­Dennefeld, dont le mezzo-soprano riche et clair comme la diction impeccable se mettent au service d’une interprétation malicieuse : sa Louise, féministe avant l’heure, déborde d’intelligence roublarde."

La Croix, Emmanuelle Giuliani, 16/06/2015

"Tout de fraîcheur et de conviction s'avère l’Isolier d'Antoinette Dennefeld. Déjà remarquée in loco dans L'Enfant et les sortilèges de Ravel la saison dernière, la mezzo alsacienne nous gratifie encore ce soir de ses nombreux atouts: grande sensibilité, registre grave nourri, chaleur du timbre, justesse irréprochable et diction à l’avenant. Un pur régal !"

Emmanuel Andrieu, www.opera-online.com, 10.03.2014

"Antoinette Dennefeld en page aguicheur déploie les velours de sa voix de mezzo avec une verve confondante et un charme fou."

Caroline Alexander, www.webthea.com, 25.02.2014

"...la mezzo soprano laisse enfin éclater tout son talent, son aisance vocale, sa diction exemplaire et la touche mutine de son jeu."

Matthieu Chenal dans le 24 heures du 24.12.2013 à propos du rôle de Louise dans Les Mousquetaires au Couvent de Louis Varney à l'Opéra de Lausanne.

"Révélation avec la Charmion d'Antoinette Dennefeld, mezzo-soprano originaire de Strasbourg, au timbre chaud, aux accents expressifs et à la présence rayonnante."

Richard Martet, Opéra Magazine n°87

"...et la surprenante Fanny Elssler d'Antoinette Dennefeld, dont la formation lui permet de chanter très joliment, tout en dansant fort élégamment sur les pointes."

François Lehel, Opéra Magazine n°85

"Le duo miaulé (Antoinette Dennefeld et Jean-Gabriel Saint-Martin) est très réussi, ainsi que la prestation de l’Écureuil (Antoinette Dennefeld encore), tant dans la gestuelle que dans la voix."

Fabrice Malkani, Forumopera.com - 21.05.2012

"Antoinette Dennefeld - également distinguée par le Prix du Public (1500 FS) - a surtout fait sensation dans Asie, extrait de Shéhérazade de Ravel, d'une belle projection sinon tout à fait évocateur."

Thierry Guyenne, Opéra Magazine n°69

"On retiendra d'abord le Stéphano d'Antoinette Dennefeld. Dans la chanson du troisième acte, le mezzo français fait preuve d'une maîtrise impecable sur toute la tessiture de ce rôle sopranisant."

Gilles Charlassier, Anaclase.com - 25.03.2011